Membres du CRPuO Lora Ramunno et Raphael St-Gelais reçoivent financement du volet Exploration du Fonds Nouvelles frontières en recherche (FNFR) pour soutenir leurs projets de recherche innovants

Publié le mercredi 8 juillet 2020

: Le volet Exploration du Fonds Nouvelles frontières en recherche (FNFR) a versé une enveloppe de trois millions de dollars à 12 chercheurs de l’Université d’Ottawa et des instituts de recherche hospitaliers qui lui sont affiliés pour soutenir des projets de recherche innovants, à haut risque et à haut rendement, qui incluent deux membres du CRPuO, Lora Ramunno et Raphael St-Gelais.

Portrait de Lora Ramunno

Prof. Lora Ramunno

Lora Ramunno, Professeure avec le Département de physique et Titulaire de la Chaire de recherche du Canada (T2) en nanophotonique computationnelle, reçoit des fonds pour son projet qui consiste à créer un microscope d’imagerie biomoléculaire qui permette de détecter la lumière d’un spectre de couleur particulier qu’émettent certaines molécules polaires exposées sans teinture à un rayon laser. À l’instar des piles qui alimentent nos lampes de poche, les molécules complexes qui forment la trame de nos tissus ont une borne positive et une borne négative, et cette polarité est intimement liée à leur fonction. Un tel dispositif révélerait rapidement le désalignement des molécules polaires responsables du transport neuronal qui joue peut-être un rôle dans les maladies neurodégénératives comme l’Alzheimer et avoir des retombées essentielles sur la neuroscience, la nano-ingénierie et la découverte de médicaments.

Portrait de Raphael St-Gelais

Prof. St-Gelais

Raphael St-Gelais, Professeur adjoint avec le Département de génie mécanique, reçoit des fonds pour son projet de conversion énergétique mise sur des avancées récentes de la mécanique de précision, de l’énergie photovoltaïque et de l’échange thermique, et vise la mise au point d’une technologie permettant de transformer de grandes quantités de chaleur en lumière, puis de convertir cette lumière en électricité, le tout à l’aide de piles photovoltaïques modifiées. Sur les 50 % de l’énergie consommée dans les pays industrialisés qui pourraient être recyclés sous une autre forme d’énergie, à peine 0,2 % est actuellement transformé en énergie électrique. Or, les modules de recyclage portables chaleur-électricité de Raphael St Gelais pourraient bien tirer profit, d’ici peu, de cette chaleur jusqu’ici perdue. Ce projet Karin Hinzer, spécialiste des piles photovoltaïques, et Alejandro Rodriguez, spécialiste des systèmes de simulation des rayonnements de l’Université Princeton, collaborent à ce projet.

Vous pouvez lire plus sur le programme FNFR et les autres récipiendaires ici.

Félicitations à Prof. Ramunno, Prof. St-Gelais, et tous les autres récipiendaires pour leurs initiatives de recherche innovant!

 

Haut de page